Travail du sol

CONTACTEZ-NOUS POUR UNE SOUMISSION GRATUITE

Le chenillard et ses outils

Le chenillard ROTAIR R70 must

Ce chenillard est équipé d’un moteur diesel KUBOTA 3 cylindres développant 24 cv.

Il dispose d’un relevage 3 points permettant d’adapter de nombreux outils comme broyeur, intercep ou encore charrue.

Le principal avantage d’un chenillard est clairement identifié : le tassement du sol est très faible. Ce qui est un avantage de taille lorsque l’on entretient les sols mécaniquement.

Par ailleurs on comprends aussi que le gabarit de cet engin nous permet de travailler dans des conditions difficiles (vigne pentue, dévers, accès difficile aux parcelles, etc), mais il permet également un transport facile.

En revanche il est difficile, avec un chenillard, de travailler dans des terres très compactées (engin léer et dépourvu de puissance) ou de manière rapide (un seul rang à la fois).

Les interceps mécaniques

Ces outils, montés sur une perche, reprennent les mêmes les caractéristiques que les interceps montés sur enjambeur. Ils réalisent un travail superficiel à plat, en soulevant une bande terre mais sans la déplacer, et en ayant un effet dessiccateur  sur les adventices grâce à ses lames orientées vers l’avant.

La particularité de ce modèle d’intercep est son système d’effacement, entre chaque cep, qui est dit « parallélogramme ». Cela signifie qu’à chaque détection de cep, c’est l’ensemble de l’intercep qui se décale. La lame reste fixe et l’effet de dessiccation des herbes est optimisé.

La charrue

La charrue vigneronne a pour but de décompacter le sol et de l’entretenir mécaniquement.

Cet outil est très sollicité dans les jeunes plantes car le poids de l’ensemble (chenillard avec charrue) est peu élevé, donc le travail est qualitatif sans tassement de sol par l’engin. La charrue a également l’avantage de niveler le terrain. La profondeur de travail varie de 5 à 8 cm environ.

C’est un outil ancien mais qui a fait ses preuves en terme de travail du sol.

Cette charrue a été spécialement adaptée sur la perche où sont montés les interceps mécaniques. Une adaptation réalisée par nos soins afin de pouvoir intervertir les outils très rapidement d’une parcelle à l’autre.